Jana Robeyst est née le 15 Décembre 1989 à Gand, en Belgique. Dès son jeune âge, elle a été intéressée par les animaux. Elle a étudié les mathématiques et les sciences dans l'enseignement secondaire et a commencé des études de biologie en premier cycle à l'Université de Gand en 2007. Ensuite, elle a suivi une maîtrise à l'Université d'Anvers et obtenu son diplôme en 2012 en tant que Master Evolutionary and Behavioural Biology.

     

 

Entre -temps, Jana a été bénévole en septembre 2008 à 
The Wildlife Friends of Thailand où elle a pris en charge le soin quotidien des éléphants dans le sanctuaire. En Juillet 2009, elle a voyagé avec son père en Mongolie en tant que chercheur bénévole pour étudier les chevaux de Przewalski à l'état sauvage dans le Parc National d'Hustai.

   

Pour la thèse de son master, elle a séjourné de juillet 2011 à septembre 2011 dans le Parc National d'Amboseli au Kenya pour cartographier une population de lions au moyen d’observations et de suivis GPS.

   

De décembre 2013 à novembre 2014, elle est restée pour la première fois dans le Parc National de Nouabalé-Ndoki - Mbeli Bai Congo/Brazzaville en tant qu'assistant de recherche pour faire des recherches sur le comportement des gorilles des plaines, des éléphants de forêt, des sitatunga's et des buffles de forêt.

Ensuite, elle a entamé avec sa collègue et amie Marie Manguette, la construction du site www.mbelibaistudy.org et la publication d'un bulletin trimestriel.

En septembre 2015, elle est repartie pour trois mois à le Parc National de Nouabalé-Ndoki - Mbeli Bai Congo/Brazzaville afin de poursuivre ses travaux de recherche et d'organiser les données disponibles sur les éléphants de forêt dans la perspective de son doctorat à l'Université de Stirling en Ecosse.

Pour une troisième fois, elle est repartie pour Mbeli Bai en mars 2016. En tant que gestionnaire du site elle y était cette fois responsable de la gestion quotidienne du camp et de la formation des assistants de recherche.

   

Le zoo de Dublin est l’un des donateurs de projet Mbeli Bai. En octobre 2015, la chef d'équipe Helen Clarke Bennett est venu visiter le projet et a été accueillie par Jana et Milou Groenenberg.

.

   

Le 8 avril 2016, le destin a frappé. Sur le chemin du retour depuis le belvédère au camp, elle a été surprise et attaquée par un éléphant. Elle est morte sur place, tout en réalisant son rêve et dans un endroit où elle était heureuse. "Faire une différence pour le monde animal" était écrit sur sa liste d'objectifs et elle y a certainement contribué. Collègues et amis voyaient en elle une biologiste passionnée, motivée et prometteuse qui allait devenir une autorité dans le domaine des éléphants de forêt. Avec cette fondation, nous voulons continuer son rêve et sa passion.

Article dans National Geographic